RDC : un consensus trouvé sur la gestion des eaux du lac Edouard avec l’ouganda

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Un protocole d’accord est déjà signé entre les ministères congolais et ougandais de l’agriculture pêche et élevage sur la réglementation des activités de pêche sur le lac Edouard. Cette annonce vient Paluku Kisaka Yereyere ministre congolais de l’AGRIPEL qui a séjourné dimanche dernier à Kampala pour négocier la libération d’une dizaine de pêcheurs congolais détenus depuis début juillet 2018 sur le sol ougandais. 


Dans un échange exclusif d’information diplomatique, le dimanche 21 octobre dernier, les deux délégations R.D Congolaise et Ougandaise sont parvenus à un accord sur la gestion des eaux du lac Edouard. 
D’après le ministre national de l'agriculture, pêche et élevage, Paluku Kisaka Yereyere, il a été question d’étudier les mécanismes de gestion consensuelle des eaux que partagent les deux pays. « Quand le problème s’est posé sur le lac à Kyavinyonge entre les merrains congolais et ougandais, nous avons perdu les nôtres et d’autres ont été incarcérés. Il y a eu une commission que nous avons institué afin d’établir les responsabilités de chaque partie. L’Ouganda et la RDC sont des voisins, il nous faut protéger le lac ensemble. Nous avons signé un accord avec nos collègue Ougandais ».
Paluku Kisaka Yereyere précise également que l’un des premiers effets dudit accord sera la relaxation des pêcheurs congolais détenus à Kampala. Pourra suivre les travaux qui seront menés sur le lac par les experts de deux pays dans la recherche du consensus sur la gestion de ces eaux. « Nous nous sommes mis d’accord sur la relaxation de nos frères Congolais. D’ici peu, ils quittent la prison et vous les verrez continuer leurs activités. C’est un accord très important, nous allons le vulgariser. Car aujourd’hui, la pêche est peu rentable pour le Congo et l’Ouganda. Nous ferons ensemble pour améliorer la situation ».
Notez qu’ils étaient une centaine des pêcheurs congolais de Kyavinyonge et Vichumbi arrêtés sur les eaux du lac Édouard et condamné par le tribunal de Kampala à 36 mois de prison ferme pour violation de la frontière lacustre.
 
 

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :