Butembo : Un mort et trois blessés par balles lors des incursions des hommes armés en commune de Kimemi

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Quatre victimes dont une morte et plusieurs biens de valeur emportés, c’est le bilan des incursions des bandits armés  dont certains vêtus  en tenue militaires en Commune KIMEMI, d’après certaines sources. Ces faits se sont déroulés dans les cellules Vubange du quartier Bwinyole et Katya du quartier Vutetse  dans la nuit de mardi à ce mercredi 5 septembre 2018.

Vers minuit dans la nuit du mardi au mercredi 5 septembre dernier, c’est la cellule Vubange du Quartier Bwinyole qui a été plus secoués par  les incursions de ces malfrats. Chez la première victime, dans une boutique, ces inciviques y ont emportés argents et  plusieurs biens de valeur.  Après leur premier sale coup, ces inciviques ont poursuivi leur mésaventure à quelques  mètres de là, cette fois –ci chez un certain monsieur KAKULE Joel. Ici, ils ont  sérieusement battu  la victime avant de l’extorquer  argent et téléphone.

Sans pour autant être inquiétés, ces malfrats estimés à une dizaine sont dans cette même cellule entrés au domicile de KIKUKU JOSEPH, où ils l’ont tué par balles. La victime laisse derrière lui sept orphelins et une veuve blessée par balles par ces mêmes bandits

Il sied de noter aussi que la cellule Katsya du  Quartier Vutetse a été aussi touchée par les incursions la même nuit rapportent des sources  sur places.   A  ces dernières d’ajouter que d’autres blessés victimes de ces incursions  ont été conduits à la clinique Universitaire  du Graben pour des soins appropriés.

ASSASSINAT LUBERO

Une vive tension a vécu  au village MATEMBE situé au sud du territoire de Lubero le matin de ce mercredi 5 septembre. A la base, la mort de Monsieur KATEMBO MAANDISHI Tito, une cinquantaine d’âge qui a rendu l’âme le matin de ce même Mercredi au centre de santé de KASEGHE.

Ce dernier a été blessé à la machette   par des inconnus qui ont fait incursion à son domicile dans la soirée de mardi dernier. Ayant appris la mort de la victime, les habitants en colère ont incendié les maisons appartenant aux familiers des suspects dans cette affaire.

A en croire DELLYCO MBAMBU,  secrétaire  exécutif du Cercle International de Défense de droits de l’Homme, la Paix et l’Environnement, CIDDHOPE, cette situation serait consécutive à un conflit foncier. Toutefois, il salue l’intervention des services de sécurité qui a pu baisser la tension dans ce coin du territoire de Lubero.

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :