Actualités

Analyse: Pour le Professeur Kahindo Muhesi, les sanctions des USA contre certains leaders de l'ADF fragiliseraient ce mouvement rebelle

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Les sanctions du trésor américain visent 6 responsables de l’ADF[mdr Forces Démocratiques alliées]. Il s'agit du chef de fil de ce mouvement terroriste MUSA BALUKU et 5 de ses proches, auteurs des atrocités et autres abus commis dans la région de Beni contre la population civile.

Pour le professeur KAHINDO MUHESI enseignant à l'Université Catholique du Graben, cette mesure symbolique exprime la préoccupation des Etats unis d’Amérique sur le terrorisme à Beni.

Ce politologue et enseignant en faculté des sciences sociales, politiques et administratives pense aussi que l’annonce de ces sanctions serait liée à la dynamique actuelle de la diplomatie congolaise depuis l’avènement de FELIX TSHISEKEDI à la tête du pays.

Toute fois, le professeur KAHINDO MUHESI estime que la mesure est encore partielle.

«Au dela de ce qu'ils ont dans les banques américaines, peut-etre qu'il y aurait une bonne partie qui circulerait dans les pays voisins de la Rdc. Si tous les Etats de la sous-région pouvaient faire pareil, l'on pouvait voir la chaine d'approvisionnement des ADF etre fragilisée et ce qui aurait avoir un impact considérable sur la virilance de cette rebellion qui a tant endeuillé la région», argumente cet enseignant d'université.

Une région endeuillée depuis 2014 par ces forces négatives, mais des sanctions du trésor américain qui tombent près de cinq ans plus tard. A la question de savoir s'il ne s'agit d'une opportunité ou d'une hypocrisie des Etats unis d’Amérique, le professeur Augustin Muhesi répond par la négative. «Je ne dirais pas une hypocrisie mais j'ai comme l'impression que c'est quand-meme un des indicateurs de la faiblesse de la diplomatie congolaise. Pendant tout ce temps, cette diplomatie n'a pas pu attiré l'attention des grandes puissances sur ce qui se passait au Congo. D'où, je semble lié ce qui se passe à l'approche diplomatique du nouveau président. Le rechauffement des relations diplomaiques entre les Etats-Unis et le Congo, c'est dans ce cadre qu'il faut circonscrire les décisions des USA».

Le Professeur Kahindo Muhesi croit par ailleurs que les sanctions du trésor américain contre ces chefs ADF est un pas de plus vers la pacification de Beni. Pour rappel, le Trésor américain a annoncé mardi 10 Décembre 2019 avoir placé sur ses listes des sanctions les noms de Musa BALUKU, chef rebelle ADF et cinq de ses proches pour leur rôle dans de graves atteintes aux droits humains dans la région de Beni.

Rafiki Nelson

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :