Actualités

Kinshasa: Julien Paluku vulgarise la nouvelle politique industrielle de la RDC

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Le ministère congolais de l’industrie s’engage à créer entre 10 milles et 20 milles entreprises à l’horizon 2030-2040.

L’objectif c’est de faire participer le secteur de l’industrie dans l’amélioration du produit intérieur brut et la création des richesses et des emplois au pays. Le ministre de l’industrie Julien Paluku Kahongya l’a annoncé Samedi 23 Novembre à Kinshasa, à l’occasion de la première édition du forum sur l’économie industrielle en République Démocratique du Congo.

Organisé par l’Université Protestante du Congo, ce forum s'est tenu sous le thème,«l'industrie congolaise face au défi d'une société post-industrielle: contraintes et perspectives». Dans son exposé, le ministre de l’industrie Julien Paluku Kahongya est revenu sur la nécessité pour le pays de relancer le secteur industriel pour notamment créer des richesses et des emplois en améliorant le produit intérieur brut.

«Aux années 60, nous étions à plus de 9000 entreprises. Aujourd'hui nous ne restons qu'avec plus ou moins 500. Ce qui fait que le secteur de l'industrie ne participe plus au produit intérieur brut et n'aide pas à créer les richesses et les emplois. Le défi que nous avons à travers le ministre, c'est de pouvoir ramener le pays à plus ou moins 10000 à 20000 entreprises à l'horizon 2030-2040 presque un PIB de 5 milliards de dollars et de commencer à avoir un budget qui est autour de 20 à 30 milliards de dollars ».

Julien Paluku Kahongya encourage les jeunes entrepreneurs congolais à profiter des mesures incitatives prises par son ministère pour bénéficier des crédits octroyés par le fond de promotion de l’industrie

« Le fonds de promotion de l'industrie a été créé pour promouvoir l'industrie dans notre pays. Et nous, arrivé à la tête de ce ministère, nous avons rabaissé immédiatement le taux d'intérêt jusqu'à 6% pour tout le monde pour permettre à ce que les gens accèdent aux crédits et spécialement pour les jeunes et les femmes nous l'avons rabaissé à 4% . Et le président de la république est entrain de chercher un fonds de garantie pour les jeunes qui n'ont pas d'hypothèque, qui n'ont pas des maisons parce qu' ils auront des difficultés à accéder à ces crédits. On s'est adressé à la BAD pour avoir ce fonds qui va garantir les crédits octroyés à ces jeunes».

Signalons que ce forum sur l’économie industrielle de la RDC a été organisé en marge de la journée mondiale pour l’industrialisation de l’Afrique, célébrée chaque le 20 Novembre de l’année.

Nzanzu Kamuha

 

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :