Actualités

Nord-Kivu: Les ONG contraints de soumettre leurs projets au gouvernement provincial avant exécution

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Tout projet d’intérêt commun devra désormais être soumis au gouvernement provincial et l'assemblée provinciale du Nord-Kivu avant toute exécution en province.

L’option a été levée après une mission d'inspection des routes en réhabilitation par UNOPS dans le territoire de MASISI, dont les travaux sont jugés de moins satisfaisants par les animateurs des institutions provinciales.

C'est le commissaire provincial en charge de la reconstruction Roger Malinga qui a déploré des irrégularités graves dans l'exécution des projets à MASISI par UNOPS.

«Les travaux qui sont réalisés dans cette zone, notamment des ponts, des dallons il y a des irrégularités que nous avons pu constater et nous avons partagé nos observations et recommandations avec UNOPS», a-t-il fait savoir.

Pour sa part, Robert SENINGA président de l'assemblée provinciale plaide pour l'implication du gouvernement provincial et d'autres services dans la réglementation de tous les projets exécutés par les Organisations Non-Gouvernementales au Nord-Kivu.

«Les ONG venaient faire du n'importe quoi sans l'œil vigilant de l'autorité, c'est comme ça qu'avec le gouverneur de province, nous avons décidé qu'il faut quand-même que chaque fois qu'il y a projet à exécuter dans la province du Nord-Kivu, que Kinshasa ne décide pas seul. Il faut qu'il implique l'autorité provinciale. Ses intervenants doivent suivre le programme du gouvernement, le plan d'action du gouvernement pour qu'on sache qui fait quoi, quand et où?», a dit le président de l'assemblée provinciale du Nord-Kivu.

En réaction, les partenaires représenté par le fonds social de la république affirment tenir compte de toutes les remarques données et recommandations formulées.

Patrick SHALUHA

 

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :