Actualités

Beni : L’auditorat militaire supérieur appelé à accélérer l’instruction des dossiers des présumés bandits récemment arrêtés

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Le tribunal militaire devrait vite se pencher sur le cas des bandits récemment arrêtés par l’auditorat militaire supérieur du Nord-Kivu.

Selon le coordonnateur du forum de paix de BENI qui exprime ce souhait, l’instruction du dossier de ces présumés bandits pourra aboutir à leur condamnation s’ils sont reconnus coupables.

Et ceci servirait de leçon aux autres bandits qui insécurisent la ville. Ce coordonnateur de cette structure de la société civile de Beni, considère que l’arrestation de ces présumés bandits étant une bonne nouvelle.

C’est pourquoi Justin MATETE souhaite voir cet auditorat de remettre ces présumés inciviques entre les mains du tribunal militaire afin qu’ils répondent de leurs actes. 

«C’est une très bonne nouvelle le fait qu’ils soient d’abord arrêtés, mais alors le droit militaire est clair, donc à partir du moment où l’auditorat a déjà assez d’éléments, il ne doit que référer les prévenus au tribunal, au juge naturel de ces bandits afin qu’il s’imprègne du dossier et vérifier s’ils sont coupables ou pas », a souhaité le coordonnateur du forum de paix de Beni.

Ce dernier demande au même moment aux autorités militaires et policières de bien contrôler les mouvements de leurs hommes des troupes. Pour ceux-ci constitueraient aussi une source de l’insécurité dans la région. 

« Nous sommes en train de réaliser qu’il y a un groupe des militaires qui n’ont pas été d’avis favorable pour être mutés ailleurs qu’à Beni. Et les autres qui en étaient d’avis favorable, mais il s’est posé un problème par rapport à leur prise en charge. Donc on demandait à un militaire d’aller quelque part mais les garanties sur son déplacement ne sont pas données. Pourtant il a des dépendants avec lui, ce qui justifierait ce regain-là de l’insécurité Beni et environ», ajoute monsieur Justin MATETE.

Le jeudi de la semaine dernière, l’auditorat militaire supérieur du Nord-Kivu a annoncé avoir mis la main sur six personnes présumées bandits impliquées dans plusieurs cas de vol en main armée, viol et assassinat. Parmi celles-ci un policier affecté à Uvira et trois femmes.

Rédaction

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :