Actualités

Sud-Kivu : Tous les dispositifs de prévention sont pris après la déclaration de deux cas confirmés d’Ebola à Mwenga

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Des dispositions utiles sont déjà prises pour contenir la maladie à virus Ebola en province du Sud-Kivu.

L’assurance vient de monsieur Théo NGWABIDJE KASI gouverneur de cette province, au lendemain de la déclaration de deux cas positifs d’Ebola dans la zone de santé de MWENGA.

Pour lui, les provinces et pays limitrophes du Sud-Kivu n’ont rien à craindre étant donné que la surveillance est bien renforcée aux différents points d’entrées et de contrôle sanitaire.

L’autorité provinciale du Sud-Kivu plaide pour leur collaboration permanente.

Au sortir d’une réunion stratégique, ce vendredi 16 août 2019, avec la commission chargée de la riposte à la maladie à virus Ebola, le gouverneur du Sud-Kivu a salué la bravoure des équipes locales de riposte qui ont su identifier en temps les malades.

Une femme de 24 ans qui laisse derrière elle un nourrisson aussi positif d’Ebola qui est prise en charge par les équipes de riposte, selon Théo NGWABIDJE KASI.

Il renseigne que les efforts sont maintenant concentrés sur l’identification des contacts.

Insistant essentiellement sur le respect des règles d’hygiène et des alertes rapides devant tout cas suspect pour couper la chaine de contamination.

D’après un communiqué du gouverneur du Nord-Kivu rendu public ce vendredi 16 août 2019, les premiers cas positifs d’Ebola à BUKAVU sont venus de la zone de santé de Beni.

Ici, ils venaient d’être listés parmi les contacts à haut risque autour d’un membre de la famille d’accueil confirmé positif d’Ebola le 25/07/2019.

Au douzième jour de suivi soit le 06/08/2019, la femme a tenté de se retrancher avec ses enfants pour Bukavu mais vite identifiée au poste de KASINDI par les équipes de la riposte.

C’est au cours de son rapatriement vers Beni, qu’elle a échappé aux équipes de riposte pour se retrouver à BUKAVU conclu le communiqué de Carly NZANZU KASIVITA.

Il en appelle ainsi à la collaboration de tous avec la riposte afin d’éradiquer rapidement la maladie à virus Ebola dans la zone.

Il précise que la fin de la maladie dépend de l’engagement communautaire.

Rédaction

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :