Actualités

Butembo : Presque toutes les rues transformées à marchés, aux sus et aux vues des autorités locales

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Plusieurs rues et avenues de Butembo sont de nouveau transformées en marché, sous la barbe impuissante de l’autorité politico-administrative et des forces de l’ordre de la Ville.

Ces voies publiques connaissent des embouteillages qui exposent les passants et les marchands à tous les risques dont les accidents de circulation.

La police nationale congolaise, accusée de ne rien faire pour remettre de l’ordre en ces lieux dit attendre les instructions de l’autorité urbaine pour passer à l’action.

La rue Dénis PALUKU, les avenues MATOKEO, NGULO, du Marché, RUWEZORI, de l’église, Bayé, KIGHOMBWE, font partie des artères qui accueillent les marchands pirates au centre-ville de Butembo. Ces rues et avenues connaissant des embouteillages en permanence.

La chaussée est toujours occupée, d’un côté par les tenants des marchés pirates et de l’autre, par les passants dont les piétons, les motocyclistes et les automobilistes. Cette situation expose les uns et les autres à toute sorte de risques, principalement les accidents de circulation.

Plusieurs observateurs accusent la police nationale congolaise d’incapacité dans son travail de maintien de l’ordre public au centre-ville de Butembo. Une accusation que rejette le commissaire Urbain de la PNC.

Le commissaire supérieur principal, Richard MBAMBI KINGANA dit attendre l’ordre du maire de Ville pour passer à l’action. Il fait savoir que cette opération d’évacuation des vois publiques peut aussi être menée par les autorités communales de Butembo en collaboration avec la Police.

Le commandant ville de la Police rappelle qu’il avait déjà, à l’époque dégagé certaines artères de la Ville. L’opération n’avait pas malheureusement bénéficié du soutien de tout le monde.

Les sources non recoupées renseignent que certains de ces marchands pirates sont curieusement soumis au payement des taxes.

Faux, rétorque le maire de Ville de Butembo. Maitre Sylvain MBUSA KANYAMANDA précise que ces marchands pirates ne sont soumis au payement d’aucune taxe des services de l’Etat.

Il accuse plutôt les tenanciers des Boutiques et magasins, le long des rues et avenues, d’héberger ces occupants illégaux des artères, au centre-ville de Butembo.

L’autorité urbaine annonce des nouvelles mesures visant à mettre fin au phénomène ment marchés pirates dans son entité.

Rédaction

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :