Actualités

Beni : Après la tuerie des trois élèves sur l’axe Mbau-Kamango, l’armée demande à la population de ne pas aller loin du PK25

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

La population du territoire de Beni devra veiller au strict respect des instructions données par l’armée loyaliste pour emprunter les axes jadis interdits de fréquentation, notamment l’axe MBAU-KANGO. Propos du major MAK HAZUKAY tenu ce mardi 25 juin 2019 devant la presse de Butembo.

Commentant l’incident survenu lundi dernier sur cet axe avec la mort par balle de trois élèves finalistes, le porte-parole des opérations SUKOLA I parle des victimes des tirs croisés de l’ADF et des FARDC. Il n’existe pas d’insécurité zéro dans toutes les régions du monde.

D’après le major MAK HAZUKAY, seul le civisme de la population compte pour éviter des pertes en vies humaines. Il invite les uns et les autres à ne pas se servir de l’annonce de la réouverture graduelle de l’axe MBAU-KAMANO, pour trafiquer sans aucune précaution.

Le porte-parole des opérations SUKOLA I estime que si les pauvres élèves saisissaient les unités FARDC à l’entrée dudit axe, l’incident pourrait être évité. Il se souvient que l’armée régulière n’a jamais exclu la possibilité d’escorter les civils dans la zone rouge en territoire de Beni.

Le major MAK HAZUKAY rassure enfin quant à la détermination de FARDC à rétablir la paix et la sécurité à Beni et environs longtemps meurtri par les groupes armés ; dont l’ADF.

Il précise que le trafic routier reste pratiquement interdit sur le tronçon allant du Point Kilométrique 25 jusqu’au Pont SEMULIKI, tronçon qui reste impraticable faute de fréquentation.

Rédaction

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :