Actualités

Butembo : La tension reste perceptible à la mosquée Abrare de Butembo entre jeunes musulmans et les dirigeants actuels de cette communauté

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Les portes des bureaux admiratifs de la communauté islamique de Butembo sont momentanément scellées à partir de ce lundi 13 mai 2019.

C’est l’autorité communale de VULAMBA qui a exécuté l’ordre du procureur en réponse à la tension qui a prévalue l’après-midi de ce lundi à la mosquée ABRAR de Butembo située sur la rue Matadi.

En cause, une tentative d’installation d’un comité de crise à la tête de la région islamique de Butembo par certains fidèles de la communauté musulmane de Butembo qui ne jurent que par le remplacement de Cheik AWAZI KITENGE et son équipe. Une initiative aussitôt étouffée par les dirigeants encore en place.

Les jeunes musulmans rassemblés dans la cour de la mosquée ce lundi 13 Mai ne jurent que par le départ sans condition de l’équipe dirigeante de cette communauté chapeautée à Butembo par le Cheik AWAZI KITENGE.

Pour ces fideles musulmans, les responsables actuels de la région islamique de Butembo-Lubero sont déjà hors mandat a précisé Monsieur HAMZA SIVIHWA est président de la jeunesse musulmane de Butembo.

De l’avis du contesté Cheik AWAZI KITENGE, seules les élections restent la seule voie de sortie de crise. Mais il reste serein comme actuel responsable de cette communauté à Butembo-Lubero.

Pour calmer la tension, les autorités de la commune de VULAMBA sont intervenues et procéder à la fermeture momentanée des portes des bureaux administratifs de cette communauté, en attendant l’instruction du dossier devant la justice. Face à cette tension, le bourgmestre de la commune de VULAMBA Cyprien MULONDI appelle les fidèles musulmans au calme et à attendre la décision de la justice.

Rédaction

 

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :