Actualités

Butembo : Les politiciens qui ont intoxiqué la population sur Ebola doivent être impliqués dans la sensibilisation

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Restaurer l’autorité de l’Etat et impliquer les politiciens qui ont lancé des intox sur EBOLA dans la riposte.

C’est l’une des grandes recommandations parmi tant d’autres formulées par certains participants aux échanges initiés par le Gouverneur intérimaire du Nord-Kivu ce Samedi dans la salle de la Mairie de Butembo.

Cette rencontre visait exactement à récolter les avis de la population pour améliorer le travail de la riposte contre EBOLA et le climat sécuritaire dans la région. Les réactions des participants aux échanges de ce matin avec le gouverneur convergent à l’idée d’endiguer complètement la maladie à Virus Ebola et l’Insécurité dans la région.

Prenant la parole, le représentant des chefs des Quartiers de Butembo a insisté sur l’importance de briser la chaine des rumeurs autour de cette maladie. Selon lui, les politiciens qui ont stigmatisé la question d’EBOLA pour obtenir les votes de la population, devraient être sensibilisés et conscientisé pour qu’ils reviennent et dire publiquement à leurs électeurs le danger de cette maladie aujourd’hui dans la région.

La Fédération des entreprises du Congo FEC qui a réitéré la même recommandation a noté cependant que les responsabilités sont partagées entre la population, les équipes de riposte et les autorités administratives dans l’éradication d’EBOLA. Son Président à BUTEMBO a recommandé à chaque partie prenante de jouer bien son rôle notamment aux autorités de restaurer l’autorité de l’Etat en procédant par la traque des groupes armés, aux équipes de riposte d’intensifier la sensibilisation et à la population de collaborer étroitement avec les personnels de santé pour vaincre ensemble EBOLA.

Cette même recommandation a été formulée par la société civile. Le vice-président des forces vives du Nord Kivu a demandé à l’armée de faire son travail dans la traque de toutes les milices encore actives dans les périphéries de la Ville.

Le coordonnateur de riposte présent dans la salle a dit prendre en considération ces recommandations. Il reste convaincu qu’après cette séance, les activités de riposte vont reprendre leur cours normal pour que dans 3 mois, l’épidémie soit déclarée vaincue dans la région.

Rédaction

 

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :