Actualités

Butembo : Au moins 10 morts parmi lesquels deux femmes et un policier, bilan attaque des miliciens mai-mai

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

La ville de Butembo s'est réveillée ce mercredi 08 Mai 2019 sous les coups de feu des armes lourdes et légères.

Tout a commencé autour de 5h30 avant de s'arrêter vers 11h 30 de ce mercredi 8 Mai 2019. Selon les sources officielles les FARDC et les forces de l’ordre se sont affrontées à des miliciens identifiés aux mai-mai fidèles à un certain Fabrice qui ont fait incursion à Butembo. Le maire de ville indique que sur un total de plus de 10 morts au cours des affrontements figurent des assaillants et un agent de l’ordre.

Tous les coins de la ville ont connu les crépitement des balles, les suspects étaient organisés en groupuscules dans les communes Vulamba, Bulengera , Kimemi et Mususa et étaient vêtus en training bleu. Les habitants sont restés terrés dans des maisons jusqu'à 11h craignant pour leur sécurité.

Dans son intervention-bilan et d’assurance diffusée en synchro sur quelques stations radios de Butembo l’après-midi de ce mercredi 8 mai 2019, Sylvain MBUSA KANYAMANDA a assuré que la situation est déjà sous contrôle. Il a d'ailleurs appelé la population à sortir de leurs maisons et à vaquer à leurs occupations étant donné que la juridiction est sous contrôle.

Parmi les assaillants tombés figurent deux femmes. Quelques dégâts matériels ont été enregistrés sur les artères principales de Butembo. Certaines maisons de commerce ont été touchées par des rafales, a dressé Sylvain MBUSA KANYAMANDA.

L’autorité urbaine ajoute qu’un policier est de tombé sur le champ de bataille. Il défendait la ville. Nous sommes vraiment désolés regrette le maire de Butembo. Mais il est parti en défendant le peuple.

Au sujet de l’assassinat d’une dame balayeuse dans les rues de Butembo, le maire a indiqué : « Nous attendons celui qui connait cette femme que l’on affirme être parmi les balayeurs de la route. Ces gens là sont sous ma responsabilité, et certains d’entre eux viennent d’intégrer le Fond social. Mais ces deux femmes viennent de mourir aujourd’hui… » . Et ajoute les dégâts matériels sont aussi enregistrés. Notamment ceux enregistrés au niveau du bâtiment qui abrite la BIC, banque Internationale de Crédit. Pour l’instant les assaillants sont en débandade et certains auraient pris la direction de Malende et quatre kilomètres, affirme l’autorité urbaine qui a indiqué que rien n’est encore connu sur le mobile de cette incursion milicienne. Le maire de Butembo demande à la population de collaborer avec les services de sécurité pour dénicher les fugitifs dans leurs retranchements.

Cette situation a paralysé toutes les activités socio-économiques dans la ville de Butembo, qui vient s'ajouter trois autres journées sans activités à cause des troubles provoqué par les motards. Même les équipes de la riposte contre Ebola ne savent plus circuler dans la ville depuis ces quatre jours craignant pour leur sécurité.

Consécutivement à la situation d’affrontement qui a été vécu ce mercredi en ville de Butembo et qui a paralysé activités socio-économiques là-bas, la fédération des entreprises du Congo FEC Butembo-Lubero lance un appel pathétique aux groupes armés de renoncer à la brousse. Pour son président Polycarpe Ndivito, qui lance cet appel indique que la FEC promet engager et encadrer tout jeune qui va répondre à cet appel. Car d’après le président de la FEC, les paralysies successives des activités provoque des conséquences économiques à chiffre d’affaire évaluées plus d’un million des dollars par jour. Il félicite ainsi les forces de l’ordre pour avoir sauvé la ville.

Rédaction

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :