Actualités

Beni: Au moins six morts et plusieurs disparus la nuit de jeudi à vendredi dans une nouvelle attaque des présumés ADF

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Au moins sept personnes ont été lâchement tuées dont une femme enceinte la nuit de jeudi à ce vendredi dans la ville de Beni au quartier Rwangoma à l’Est de la ville.

C’était lors d’une attaque d'hommes armés et pas clairement identifiés. Tout a commencé la soirée vers dix heure (19H) heure locale, lorsque des hommes armés, accompagnés des femmes et des enfants ont surgi dans ce quartier de l’Est de Beni. Il y a plusieurs échanges de tirs entre l’armée et les assaillants.

D’après les sources de la société civile de Beni qui livre ce bilan de sept morts, au coté des personnes tuées, on a comptabilisé aussi six enfants emportés, trois boutiques pillées. Les forces armées de la RDC qui sont venues en intervention ont fait face à un groupe d’hommes armés et qu’elles avaient du mal à identifier.

La société civile dénonce la fragilité dans les services de sécurité de la ville Beni et de ses environs. Pour elle c’est inacceptable que des inciviques opèrent pendant plusieurs heures et on ne sait même pas neutraliser un.

Du coté de l’armé, le porte-parole des opérations Sukola1 déclare que vue le mode opératoire, les assaillants pourraient être qualifiés des ADF. Pour elle, actuellement l’armé fait face à plusieurs groupes armés y compris les ADF dans le territoire et la ville de Beni. La justice militaire de Beni qui a mené une première enquête sur le lieu de drame, donne un bilan de six morts.

Pour mettre fin à ces incursions qui endeuillent Beni ville et territoire l’armée congolaise sollicite de nouveau la collaboration sans relâche de la population, a martelé le Major Mak Hazukay porte-parole des opérations sokola1. Cette situation a provoqué des déplacements massifs de la population civile du quartier ciblé par les assaillants. La population en déplacement prenne la direction de l’Est à l’Ouest au centre-ville.

Pendant ce temps, les activités scolaires ont été paralysées en secteur de Beni-Mbau. A la base, l’assassinat d’un élément FARDC survenu à Mbau dans la nuit de jeudi à ce vendredi. Cette information a été livrée à la rtvh.info par le Mwami Bukuka Makofi cadre des forces vives de Mavivi. Ce dernier ajoute que ce sont des coups de balles qui se faisaient entendre sur la route Mbau-Kamango qui ont provoqué cette paralysie d’activités scolaires. Pris peur, les apprenants sont restés terrés chez eux. Toutefois cette autorité coutumière de MAVIVI rassure la population de ce coin de Beni Territoire de sa sécurité après le déploiement de l’armée dans la zone.

Rédaction

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :