Actualités

Butembo : la formation des enfants en danger, le SYNECATH appelle le gouvernement à accompagner la gratuité

Écrit par Rédaction Rtvh Butembo
Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

Le gouvernement central devrait beaucoup œuvrer pour mettre en œuvre les mesures d’accompagnement de la gratuité de l’enseignement pour ne pas sacrifier la formation de l’enfant congolais.

Recommandation formulée, mercredi dernier, par le député provincial NGWALI Bertrand au sortir des échanges avec les Enseignants du Syndicat National des enseignants catholiques sur leurs conditions de vie dans le contexte actuel de la gratuité de l’éducation de base. Au nom de l’assemblée provinciale, l’élu du territoire de Beni a promis porter haut, les cris des professionnels de la craie pour qu’ils soient bien traités.

Pour KASEREKA NGAZI Gérard, enseignant à l’institut technique agricole et vétérinaire, ITAV ; la gratuité de l’éducation de base sans mesures d’accompagnement risque de mener la formation des enfants à la dérive. Il situe les conséquences à trois niveaux, tous dépendant de la rémunération de l’enseignant. Occasion pour lui d’appeler l’Etat congolais à reprendre ses responsabilités et les institutions provinciales à plaider la cause de l’enseignant du Nord-Kivu.

En réaction, le député provincial NGWALI Bertrand, dit reconnaitre les difficultés endurées jusqu’ici par les professionnels de la craie en province et promet l’appui de l’assemblée dans la lutte pour l’amélioration du social de l’enseignant ; en cette période de gratuité de l’enseignement.

Pour rappel, les Enseignants réunis au sein du Syndicat National des enseignants catholiques, SYNECATH Butembo, étaient dans les rues le mardi 11 Février pour revendiquer l’amélioration de leurs conditions de vie.

Elisée Lwate

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     
Catégorie :